Vendredi 27 juillet 2012 5 27 /07 /Juil /2012 17:38

          Comme dit la chanson: "je m' baladais sur l'avenue, le coeur ouvert à l'inconnu.....",flanant dans les rues de cette capitale normande quand j'aperçu dans une petite ruelle adjacente le néon d'un sex-shop.

        Curieux de nature, je m' aventurai lentement vers cette enseigne, découvrant à la porte un très beau jeune homme qui fumait tranquillement.Le temps que je m'approche pour le voir de plus près, le voilà qui jette son mégot et tourne les talons pour rentrer à l'intérieur.

           N'ayant pas eu le temps de voir son visage, je rentrai à mon tour dans ce lieu sombre.

 

          La pièce était minuscule en fait, disposée de telle façon que deux rayons seulement occupaient l'espace: l'un dédié aux hétéros, et l'autre aux gays.

          L'endroit me semblait désert mais en avançant un peu je pus voir une petite "cabine-caisse" derrière laquelle était assis mon illustre inconnu.Il me fit un signe de bienvenu avant de se replonger dans sa lecture, en bon commerçant discret .

 

          Je fis alors le tour de la boutique, remarquant au passage un petit couloir sur le coté qui donnait accés aux cabines vidéos.

          Comme je flanai et m'attardai dans le rayon gay, j'aperçus bientot mon vendeur se lever et venir dans les rayons pour remettre en place quelques DVD.Je constatai alors la beauté de son visage et devinai la ligne superbe de son corps.

          Tout en m'interessant aux divers jouets exposés, je guettai du coin de l'oeil les allers et venues du jeune homme qui passait et repassait maintenant autour de mon étal.

        Je sentais une certaine tension s'installer dans la boutique et voyais que cet individu s'interessait bel et bien à moi.

 

        Je finis par me tourner vers lui, pret à lui poser une question banale afin d'engager la conversation,quand je vis qu'il se posait ostensiblement la main sur le paquet en le malaxant, tout en me fixant.Mon  sang ne fit qu'un tour et je passai ma langue sur mes lèvres, tel une invitation,avant de me retourner pour déposer le cockring enveloppé que je tenais dans les mains.

       En un rien de temps, il vint alors se plaquer contre mes fesses pour me faire sentir comme il bandait déjà ferme.Je me cambrai pour l'exciter davantage et lui montrer que j'étais open avant de me retourner vers lui pour lui caresser de mes deux mains sa bosse proéminente.

 

      En un signe de tete, et de la main, il me fit comprendre autoritairement de me diriger dans le couloir, à l'abri des "éventuels" regards des "éventuels" clients .J'obéis sans protester et le temps qu'il tire légerement un discret rideau, j'otai mon tee-shirt , ouvris mon jean, et me postai à genou face à lui.

        Il sortit alors sans préambule sa queue de son fut et me la proposa directement en bouche.Comme je m'appliquai à lui sucer lentement le gland pour commencer, il s'impatienta et me la coulissa directement au plus profond qu'il le pouvait,tout en jetant des regards inquiets par le rideau entrouvert.

            Par chance, ou malheureusement, c'est selon, personne ne rentra durant les quelques 15 minutes de mon passage.

 

      Tout en me caressant le paquet et me branlant à travers le boxer, je fut littéralement baisé de la bouche par cette grosse queue épaisse et si appétissant, me remplissant le gosier sans ménagements.

       J'avais maintenant sortit ma queue et la branlait au rythme de ses secousses, tout en lui caressant les fesses ou les couilles, de mon autre main.

 

        Enfin, je le sentis se crisper  et il se retira d'un coup pour finir de se branler au dessus de mon visage.Il se libéra alors en de longs jets de sperme chauds qui attérirent sur ma face et mon torse offert.

       En gémissant de bonheur et au comble de l'excitation, je me positionnai le corps encore plus en arrière ,les fesses posées sur mes talons, et m'astiquai le plus frénétiquement possible afin d'éjaculer à mon tour sur mon ventre, et sous le regard vicieux du maitre des lieux.

 

            Tout en se rajustant,il me fit signe de rentrer dans l'une des cabines où je trouvai du papier pour me nettoyer quelque peu.Mattant au passsage quelques images du film qui passait là, je pris mon temps pour remettre de l'ordre dans ma tenue et retrouver mes esprits.

 

 

            Lorsque je revins dans la boutique, l'homme avait reprit sa place,caché derrière sa caisse,et retrouver sonattitude de vendeur distant.Il me salua  juste d'un sourire et d'un signe de la tete avant que je ne ressorte dans la rue,sans jamais avoir entendu le son de sa voix......

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 27 juillet 2012 5 27 /07 /Juil /2012 17:34

IMG 4728146flo10510402073

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 14 juin 2012 4 14 /06 /Juin /2012 18:47

   Chacun de mes mouvements me faisait geindre de douleur, si bien que le maitre me fit tirer la langue pour m'en poser deux de chaque coté.Ainsi, non seulement je souffrais, mais je ne pouvais m'empecher de baver sur moi sans arret.

     Cela les excita tant qu'ils se dessapèrent totalement, m'offrant ainsi le spectacle de leurs deux corps entièrement épilés,avant de recommencer leurs jeux   et leurs caresses.

    La belle Celia était si excitée qu'elle vint s'empaler sur la queue droite d'Arno, tout en gémissant d'extase.

      Pour ma part, j'étais dans un état second, à la fois sous la douleur des griffes partout sur mon corps, et aussi et surtout sous l'envie et  l'excitation extrème de ce spectacle à quelques centimètres de moi.

 

      Arno, tout en pistonant sa partenaire,saisit sa cravache et s'amusa à titiller les pinces à linge , me faisant me tortiller de douleur et baver encore davantage.

       Ils jouirent ainsi presque simultanément en un grand ràle de bonheur et sans aucune honte ni pudeur, malgré leur jeune àge.

 

      Moi j'étais  trempé de ma bave sur tout mon torse, jusqu'à mon sexe qui perlait de mouille.Une à une, ils otèrent alors les pinces, m'arrachant malgré moi des couinements de douleur, avant de contempler le spectacle de mon corps défait.

 

     Je m'attendais à etre libérer pour pouvoir me reposer mais ils passèrent tous deux derrière pour s'acharner littéralement à me fesser durement de leurs petites mains.Le cul en feu, je dérouillais dévère, d'autant que Arno s'amusait à me m'ouvrir les globes fessiers pour que Celia frappe également cette partie sensible.

 

      Meme si je bandais moins, la fatigue m'ayant envahie,mon cerveau frétillait et jubilait de l'ensemble de cette séance.

 

      Bientot les coups cessèrent et je sentis leurs quatre petites mains me caresser l'arrière train, comme pour me soulager.Mes fesses furent à nouveau écartées et ouvertes et je sentis un doigt, puis deux, s'introduire en moi délicatement.

        Je reconnus la main de la fille et ma queue reprit force à nouveau .

        Alors, pendant qu'elle s'amusait à me doigter de plus en plus profondement, Arno fit le tour et vint s'agenouiller devant moi.Il empoigna mes couilles dans une main et tira violemment dessus vers le bas et l'arrière.De son autre main il attrapa ma queue tendue pour me branler vigoureusement, tout en me sucant avidement.

 

       Je tentai de résister au maximum mais après tant de désir et sous les assauts de ces jeunes pervers, je me laissai aller

totalement et me répandai en de longs jets sur le visage et dans la bouche de ce chérubin, les doigts de Celia toujours fichés en moi.Celle ci finit tout de meme par me laisser et vint se mettre à hauteur de son amant pour laper en de petits coups de langue gourmands les dernières traces de ma semence.

 

         Une fois détaché et revetu, je rentrai chez moi, épuisé mais heureux, non sans avoir remercié mes bourreaux divins et en leur promettant d'etre à leur disposition et à leur merci autant qu'ils le désireraient.......

 

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 14 juin 2012 4 14 /06 /Juin /2012 18:02

     Plan étrange mais si intense et excitant que je viens de vivre!

 

             Après un contact internet, rendez-vous était donné avec mon jeune maitre pour m'offrir à lui corps et ame.

           J'arrivai donc sur ce parking et attendis.Quelques minutes plus tard, une voiture vint se garer près de moi et Arno, mon maitre du jour, en descendit. Un magnifique ado blondinet et qui paraissait bien plus jeune que son age.Mais comme il conduisait j'en concluais aussitot qu'il était tout de meme majeur.

 

           Sous ses ordres, et sans poser la moindre question, je me dessapai totalement, ne gardant que mon collier à clou,preuve de ma soumission.Je m'installai alors dans le coffre de la voiture pour le trajet , excité et déjà heureux de m'offrir à un tel maitre .....

 

          Arrivé chez lui, je me retrouvai très vite dans le garage de ce pavillon de banlieue.Alors il m'attacha pieds et poings de telle sorte que je fut étiré au maximum, debout en croix.

 

           La porte s'ouvrit soudain et Célia, une superbe brunette entra tranquillement pour me dévisager.Elle paraissait encore plus jeune qu' Arno et ma queue se dressa malgré moi devant ces deux jeunes.D'autant qu'elle était en corsage entrouvert et mini jupe , alors que mon jeune maitre était lui maintenant torse nu et en fut de toile blanc, très taille basse...

           En les examinant attentivement, je constatai une légère ressemblance dans leurs traits.Aussi je me posai la question sur leurs véritables liens.Etaient-ils amants ou (peut etre n'était-ce que mon fantasme) peut etre cousins cousines, voire plus proches encore......

 

          Elle prit alors sans un mot un martinet posé là alors que lui saisit une cravache, et une véritable séance de flagellation débuta.De mon cou jusqu'aux pieds, chaque centimètre de ma peau fut la proie durant de longues minutes de leur traitement de choc.Je grimaçais à la fois de la douleur délicieuse de ces coups qui rougissaient et chauffaient mon corps entier, mais aussi de la vue de ces deux "gamins" qui prenaient leur pied en me torturant ainsi.

 

      Tournant l'un et l'autre autour de moi, je ne savais jamais lequel des deux allait porter son coup sur moi et je restais alors continuellement tendu, en instance de me faire battre.

       J'étais échauffé de partout et en sueur tellement la sentation était intense, mais ma queue ne débandait pas.Surtout que lorsqu'ils se croisaient,les deux tourtereaux ne se génaient pas pour s'embrasser fougueusement et se caresser de plus en plus.Celia fut vite elle aussi torse nu , découvrant de jolis petits seins pas très gros mais bien fermes et surtout bien pointés par le désir.La bosse qui se dessinait sous le fut d'Arno en disait long aussi quant à son état d'excitation.D'autant qu'elle ne se génait pas pour la caresser à travers le tissus ultra tendu.

      De son coté, mon jeune maitre s'amusait à remonter la jupette pour caresser les petites fesses de la belle, qu'une absence totale de sous vetements rendait encore plus émoustillante.Et bien sur, à chaque qu'ils se donnaient du plaisir ainsi, ils plongaient leurs regards dans le mien, comme pour me prendre à témoin , avant de reprendre leur torture.

 

        Lorsque les coups cessèrent, elle sortit un coffret métallique  et l'ouvrit. Je vis alors des dizaines de pinces à linge en bois, bien alignées.

    Arno en prit quelques unes qu'il me posa sur les tétons, me procurant une nouvelle sentation de douleur.Je serrai les dents et m'accrochai.Alors, une à une, ils les prirent toutes pour me les aposer sur le corps.De chaque coté de mon torse pour commencer, puis transversallement, et enfin sur ma queue et mes couilles qui en furent recouvertes, jusqu'à l'intérieur de mes cuisses et de mes bras

 

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 29 janvier 2012 7 29 /01 /Jan /2012 19:25

IMG 4902IMG 4927IMG 4873en bottesdans le préa la fermeabdosIMG 431822051992305

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés