Samedi 7 août 6 07 /08 /Août 12:58

             -as  tu soif l'esclave?

             -euh, oui maitre,entre deux grimaces.

 

         Je ne le vis pas arriver mais maitre gilles me jeta soudain un seau d'eau froide à travers le corps et le visage.Le choc

fut plutot violent et me coupa le souffle.J'eus du mal à ne pas etre énervé et hurler ma colère.Trempé de la tete aux pieds,

je frémissais de partout, déclenchant l'hilarité générale.D'un meme mouvement, mes trois maitres attrapèrent chacun leur cravache personnelle et s'approchèrent de moi.Il s'amusèrent à me tourner autour tout en caressant la peau de mon corps entier du bout de leur jouet.

          Tout à coup un premier coup siffla sur ma cuisse, laissant l'empreinte sur ma peau humide.Sans attendre, les autres coups suivirent et bientot un déluge de petites tapes cravachées s'abattit sur moi.J'essayais en vain de les éviter, me contorsionnant dans tous les sens pour fuir ces coups de plus en plus violents.Mais à chaque fois cela n'avait pour but que de me m'exposer à d'autres morsures.Mon corps entier fut bientot en feu sous l'effet de cette flagellation .

             Et pourtant, et malgré tout, je sentis un extraordinaire frisson m'envahir et s'emparer de moi,tel un véritable orgasme féminin, et une vague immense de plaisir me secoua de tout mon etre, comme jamais.

             Je gémissais et suais de partout,sentant mon sexe mou baver de mouille , sans retenues aucunes.Je crus jouir

et éjaculer ainsi sous leurs cravaches tellement j'étais excité intérieurement,sous leurs yeux ravis et pervers.

 

              Lorsque maitre jean décida que j'avais assez subi,les coups céssèrent et ils firent redescendre de quelques centimètres la chaine du palan, me permettant ainsi enfin de pouvoir reposer mes deux pieds au sol.Sans un mot ils sortirent de la pièce, me laissant tout haletant et pantoi au milieu du sous-sol.Je respirais, croyant pouvoir me reposer et reprendre mes esprits durant quelques minutes.

               Mais cette pause fut vraiment de très courte durée car presque aussitot ils reapparurent dans l'entrebaillement de

la porte,cette fois entièrement nus.

                  Leur intention nouvelle me sauta vite aux yeux. Maitre jean tenait dans ses mains une bassine remplie d'eau alors que ses complices portaient rasoirs et mousse à raser.En bon soumis, je ne dis un mot et laissais mon dominateur

principal s'emparer de ma queue pour étaler la mousse sur mon pubis et mes couilles.

                 Je retenais mon souffle pour ne pas me faire blesser durant cette tache et maitre alexis en profita pour se faufiler derrière moi,m'écarter les fesses doucement, et m'oter de son rasoir les quelques poils se trouvant là.Pendant ce temps, telle une équipe soudée, maitre gilles passait son instrument sur mes aisselles, me rendant totalement lisse là aussi.

                Je me sentais alors encore plus nu qu'auparavent devant leurs yeux vicieux.

                 Cette manipulation et cettes exposition face à leurs corps nus réveillèrent de plus belle mon excitation et je commençais à bander maintenat tres fort.En souriant ,et alors que leurs membres commençaient également à augmenter de volume, maitre alexis se saisit de mes testicules gonflés et tira mechament dessus.Un petit cri sortit de

ma bouche mais il n'en tint pas compte du tout.Il serra une fine cordelette autour de mes bourses.Tirant dessus vers l'arrière,il les ramena vers mes fesses avant d'encercler mes cuisses de chacune des extrémités de ces liens.

            Mes couilles tendues à l'extrème en arrière eurent pour effet de décalotter mon gland déjà injecté de sang et de tendre au maximum ma queue lisse.Maitre jean en profita pour serrer une autre cordelette très fortement à la base de ma queue , près de mes couilles prisonnières et de mon pubis devenu inexistant.Faisant quelques tours autour de ma tige,il emprisonna le sang dans ma verge,et ainsi ligoté je ne pouvais plus débander.Je sentais les battements de mon coeur cogner dans ma bite .Dans un état second,ils me contemplèrent et m'écoutèrent longuement gémir et souffrir,haleter, voire baver de plaisir.

               Chacun de mes mouvements tendait au maximum tous mes membres.Mon corps entier était stimulé par ces tortures divines.De leur coté, maitre alexis et maitre gilles étaient aussi raides que moi.

                Maitre jean s'installa confortablement sur le canapé pour se caresser en nous matant:

                            -Félicitations batard, tu es bien endurant pour un débutant! Les choses sérieuses vont maintenant

     enfin pouvoir commencer!!!!!!............

 

 

 

       

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

Calendrier

Mars 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés