Samedi 7 août 6 07 /08 /Août 13:00

   En un éclair Gilles sortit une laisse et la fixa à mon colliersans que je puisse réagir.Il tira alors vivement pour m'emmener vers le sous-sol de la demeure, sous les yeux des deux assoifés.A l'intérieur se trouvait un canapé près d'une table nue. Au centre de la pièce un palan supportait une grosse chaine.De grandes malles étaient là pour meubler

la pièce vide.

         Je commençais sérieusement à paniquer et mes yeux s'engluèrent de larmes alors que mon guide fixait ma laisse à un crochet et sortait de grosses chaines pour m'attacher les mains au palan.Il remarqua alors mon expression de terreur

et comprit de suite mon épouvante:

                    - eh!!! du calme mon petit, ce n'est qu'un jeu.

                    -oui maitre

                    -laisses tomber le maitre pour l'instant veux-tu.On ne va pas te faire du mal à ce point tu sais! C'est toi qui fixe

         les limites. Le reste n'est qu'apparat,un scénario de plaisir, ni plus ni moins,mais si tu veux stopper tout on arrete sur

         le champ je te le promets.

 

      Quelque peu rassuré,je séchais mes larmes et décidais de jouer le jeu à fond.Lui montrant mon plus beau sourire:

                      - Merci maitre gilles, j'avoue avoir eu peur mais je suis tout pret à vous servir désormais,

                                   baissant la tete en signe de soumission.

                      - bien! alors prépares toi à le jouissance de satisfaire tes maitres,   en me fixant les poignets au palan.

     

          Il tira alors sur les chaines pour tendre celui ci et me mettre les bras levés vers le ciel, puis sortit rejoindre ses

complices , eteignant la lumière au passage.Le noir m'envahit à nouveau.

            Je restais de longues minutes ainsi exposé nu quand la porte s'ouvrit et la lumière revint m'éblouir.Mes trois

geoliers entrèrent ensemble , maintenant torses nus.

           Maitre alexis s'approcha et sans préambule m'attrapa un téton pour le triturer sans ménagements.Je criais de

douleur mais mautre jean, insensible à ma plainte,fit de meme avec l'autre sein.Le troisième maitre en profita pour

agriper dans sa main ferme mon service trois pièce et tirer dessus fermement.Me fixant près du visage:

                      -Tu as été payé généreusement pour cette prestation et tu vas maintenant devoir nous en donner pour

             notre argent!

                      - euh!!! oui maitre!!!  réussis-je à dire entre deux grimaces.

 

                 Mes tétons étaient tout endoloris et rouges de ce traumatisme mais mes deux bourreaux s'amusaient à pincer fortement la pointe toute tendue de leurs ongles acérés.Maitre gilles ouvrit une malle pour en sortir une chainette reliée à deux pinces métalliques.Il les apposa aussitot sur mes tétons durcis et la machoire broya littéralement mes chairs.J'étais déjà en sueur mais ils rirent de me voir me crisper sous la douleur, avant de tendre encore davantage le palan.

                  Très vite je dus me mettre sur la pointe des pieds et ils me contemplèrent ainsi un long moment.Maitre jean

sortit alors deux cordelettes qu'il noua chacune à un anneau de mes chevilles.Et ce que je craignais arriva sans tarder:

ils tirèrent chacun de leur coté pour m'écarteler au maximum.Les cordes bien attachées sur les cotés, je soufflais de

fatigue et de douleur ,la peau et les membres tendus de toute part

 

                     

       

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

Calendrier

Mai 2017
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés