Mercredi 23 février 3 23 /02 /Fév 10:33

               A la lecture de ce blog, je me rend compte combien ma vie sexuelle peut paraitre pour le moins dissolue et perverse.

            J'assume entièrement et sans aucune honte toutes ces expériences et ces bonheurs vécus, de meme que ceux à venir d'ailleurs, mais il me faut avouer aussi avoir connu des périodes plus calmes et des instants romantiques extraordinaires.J'ai meme parfois été jusqu'à tomber amoureux.

 

         Ce fut le cas en particulier avec Jean philippe,jeune garçon plutot timide au regard aussi bleu que ses cheveux étaient dorés.En bel adolescent, il découvrait le monde et se découvrait par la meme occasion.

          Grand et mince, voire maigre,il complexait quelque peu sur son apparence, ce qui le rendait d'autant plus touchant et désirable.

 

          A l'époque je fréquentais un bar qui attirait nombre de jeunes par son ouverture d'esprit etpar l'ambiance amicale qui s'y dégageait.C'est là que je vis Jean philippe pour la première fois et que j'en tombai amoureux , à mon plus grand étonnement,dès que j'eus posé les yeux sur lui.

          Et avant meme qu'il ne sache qu'il aimerait les garçons, je le sentais en lui!...

 

        Je m'arrangeai pour engager la conversation et devenir pote avec lui pour commencer.Souvent en bande,je réussis tout de meme à avoir quelques conversations en tete à tete avec lui et le questionnais sur sa vie, ses envies, ses désirs...

             La question de la sexualité arriva bien sur et je lui fis comprendre que j'aimais coucher autant avec un mec qu'avec une minette.Comme le ton de ma voix était des plus naturel,il ne parut pas choqué , meme s'il m'assura penser n'etre qu'hétéro.

           Dès ce jour je m'amusai à le flatter et à le draguer ouvertement, mais toujours sur le ton de la plaisanterie.Cela en devint meme un petit jeu entre nous qui lui plaisait bien.

         Je remarquai tout de meme un léger trouble dans son comportement lorsque je l'éfleurais parfois de la main ou que je le chariais en lui promettant de douces nuits chaudes et calines.

 

 

                  Un week end ses parents partirent et lui laissèrent la maison en garde.

            Bien entendu, et avec leur accord,il organisa une petite fete le soir meme et me demanda de l'aider dans l'organisation et le choix des courses à faire.J'acceptai avec joie et en profitai pour le draguer encore,lui affirmant que c'était le moment ou jamais pour lui de gouter au bonheur de mon corps.

            Tout en riant de mes plaisanteries,je le sentais tout de meme plus troublé que jamais.Etait-ce les préparatifs de la fete ou ma présence que le rendait dans cet état là?........

                  Toujours est - il que, tout au long de la soirée,je m'arrangeai pour lui susurrer à l'oreille de nombreuses propositions pas toutes correctes!

            

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

Calendrier

Mai 2017
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés