Mercredi 23 février 3 23 /02 /Fév 09:39

   Je me cambrais au maximum,prenant toutes sortes de poses pour faire durer le spectacle et surtout mon plaisir.Sa queue toujours contre moi,mon compagnon s'excitait de plus en plus et j'imaginais sa queue trempée de mouille à l'étroit dans son petit boxer.

 

                  Après de longues minutes de ce petit jeu pendant lesquelles tout le monde nous mattait ouvertement, je sentis le point de non retour arriver et écartai les cuisses au maximum pour etre bien vu avant de me laisser aller à éjaculer en plusieurs longs jets sur le sol de la cage  , et meme jusque sur la piste de danse.

                Quelques applaudissements et quelques regards envieux vinrent me remercier de ma prestation .De mon coté, après avoir repris mon souffle et mes esprits, je n'avais qu'une seule chose en tete: remercier comme il se doit mon jeune et beau branleur , toujours aussi raide.

 

               En un éclair je me retournai pour me mettre à genou et descendre son jean avant qu'il ne réagisse.Je mordillai alors à travers le tissus sa queue effectivement déjà humide.

             Aussi stupéfait que ravi de mon geste,il ne bougea pas et me laissa faire quand je lui baissais le calecon à ses pieds.Je m'installai alors, genoux bien écartés ,cul cambré et offert aux regards, avant de titiller son gland de ma langue.

            Déjà mes mains caressaient et soupesaient ses grosses couilles pleines avant de saisir son merveilleux membre odorant.Tandis que je le décalotai au maximum, ma bouche avalait ce pieu de chair jusqu'à la garde et le tétait rageusement.

 

               Je sentais encore et toujours les regards de tous posés sur mon cul cambré.Mes genoux et mes mollets trempaient littéralement dans ma propre semence.Mais je ne pensais à cet instant quà ce bel engin qui me remplissait la bouche jusqu'à la gorge.

                 Massant, tripotant, palpant ses petites fesses musclées,je m'appliquai à lui donner autant de plaisir qu'il ne m'en avait offert auparavent.Et je pense qu'il ne fut pas déçu car , après quelques minutes de ce traitement de mes lèvres avides sur son sexe, je le sentis se crisper avant de se laisser aller et de se vider dans mon gosier.

 

            Je m'en délectai jusqu'à la dernière goutte en avalant avec gourmandise ce chaud sirop, puis nettoyai scupuleusement sa tige violacée qui semblait enfin s'apaiser.

              Alors je me relevai pour venir l'embrasser et luis faire goutter la bonne odeur de sa propre queue.L'excitation maintenant passée,je le sentis à nouveau quelque peu géné et l'aidai à remettre son jean avant qu'il ne parte vers le bar.

           Moi je pris mon temps pour récupérer mes vétements et me diriger, toujours completement nu, vers les toilettes, à travers toute la salle.Là je m'essuyai les quelques souillures présentes sur mes jambes et me revetai tranquillement.

 

                   Quand je rejoignis mon complice vers le bar,j'eus droit encore à de multiples compliments concernant mon physique et mon attitude.

                  Etonnament, nous eumes droit à plusieurs sollicitations pour nous offrir un verre ou pour nous inviter à revenir nous occuper de l'ambiance de cette boite de nuit !!!!..............

 

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

Calendrier

Janvier 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés