Jeudi 11 août 4 11 /08 /Août 13:20

    Mon maitre commençait-il à faire preuve d'humanité avec son esclave?

 

        Toujours est -il qu'avant de me laisser seul une fois de plus, il me mit à disposition un large bac en plastique et deux bidons d'eau.Ses nouvelles instructions étant de remettre en ordre ma geole assez immonde il est vrai, et de me laver!

 

             Sans attendre, je me mis à la tache et déplaçai, toujours entravé mais est-il encore besoin de le préciser, quelques meubles ou objets divers pour donner meilleur éclat à ma cellule.Redressant ma paillasse, je versai alors un peu d'eau au sol et le récurai. Et en particulier les différentes traces d'urine laissées au sol, à l'aide d'un chiffon trouvé là.

 

        Assez fier de moi, je versai ensuite le reste de l'eau dans la cuvette et plongeai litteralement ma tete dedans afin de me décrasser un peu.La relevant, l'eau ruisselait le long de mon visage et mon cou pour finir sur mon torse et mon corps.

      Cette sentation de fraicheur me fit un bien fou et je me mis à genou pour tremper mes mains dans l'eau froide, et continuer mes ablutions.Mes bras et mon torse furent ainsi nettoyés et je continuai en m'aspergeant et frottant mon sexe lisse.

        A cause de la chaine qui m'entravait toujours, les manoeuvres étaient assez délicates mais le cliquetis de l'acier me plaisait assez, je dois bien l'avouer.

 

                Continuant ma toilette sommaire, je me décalotai pour nettoyer vraiment partout.Mon petit cul et mon trou dilaté furent également lavés sous mes doigts inquisiteurs.

                 Mais à force de passer mes mains ainsi partout sur mon corps, mes hormones se reveillèrent et ma queue enfla ostensiblement.

               Presque machinalement, je l'empoignai alors pour la branler tout doucement et la faire durcir encore.De mon autre main déjà mes doigts titillaient ma rondelle gourmande.Je respirai de plus en plus fort, haletant au rythme de ce plaisir qui se développait.

 

            Une envie irrésistible m'envahit alors et j'enjambai la chaine pour la tendre et ainsi pouvoir m'assoire dessus.Maintenant bien cambré, je pouvais ainsi frotter mon trou offert contre les maillons de la chaine, me tirant sur le cou par la meme occasion pour la tendre à l'extreme.

             En lachant quelque peu la tension pour la reprendre aussitot, je donnais alors d'agréables petits coups sur mes couilles tendues, me redoublant à chaque fois mon plaisir naissant.

 

           Ainsi donc, durant de longues minutes, j'étais seul dans cette cave en train de m'exciter contre la chaine qui m'entravait depuis deux jours.Et ce coté animal me fit prendre un pied terrible.

 

                 J'éjaculai en de longs jets puissants sur le sol, tout en continuant de m'infliger de violents coups de cou et de reins.

               Toujours excité, je me positionnai à 4 pattes pour venir laper et lecher les moindres gouttes de ma sécrétion sacrée.

 

             Apaisé finallement de cette jouissance, j'épongeai avec un nouveau chiffon toute l'eau restante sur le sol désormais immaculé, puis me postai dans un coin de la pièce, attendant docilement mon maitre.

 

 

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

Calendrier

Avril 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés