Samedi 15 janvier 6 15 /01 /Jan 15:14

Son excitation était telle qu'un filet de mouille se détachait déjà de sa tige .Je me jetai à genou pour vrnir lécher ce nectar divin et suçai avec délectation sa queue dressée.

              Ophélie, qui avait aussi de son coté été mise à nue ,vint se frotter à moi pour avoir sa part de plaisir.Mais comme j'étais décidé à ne m'occuper que de Hugo et que je la boudais, elle me fis mettre à quatre pattes pour continuer ma fellation.Elle écarta alors mes cuisses et mes fesses, bien à la vue de tous.Alors elle saliva sur son majeur tendu avant de l'enfourner dans son vagin humide.Après quelques allez et retours, elle caressa ma rondelle pour la lubrifier de sa substance magique.Son doigt rentra alors en moi délicatement .Avec délice et envie, je me cambrai pour savourer encore davantage ce geste .Elle me doigta ainsi durant de longues et formidables minutes.

 

          Hugo de son coté me baisait la bouche de plus en plus sauvagement .Sur les écrans, la vidéo de nos ébats aquatiques avait cessé pour retransmettre en direct ce qui se passait dans cette cour pavée.

 

           Nous basculions dès lors dans une tout autre dimension.

 

          Je constatai que nombre d'invités se dévétait alors qu'un couple s'occupait déjà à caresser Ophélie.Elle continuait quant à elle à me faire du bien de plus en plus profondément.

            Un autre attrapa littéralement le petit Hugo pour l'obliger à se mettre à quatre pattes à son tour .Pendant qu'il gobait le sexe touffu de son nouveau partenaire, il se tourna pour me présenter sa croupe.Posant mes mains sur ses petites fesses, j'écartai son arrière train pour y plonger ma langue gourmande.Le bougre était déjà bien dilaté, preuve de ses nombreuses expériences antérieures.

           Le maitre de cérémonie arriva avec à la main un panier de préservatifs que nombre de convives se partagèrent aussitot.L'un d'eux repoussa alors sans ménagement Ophélie pour venir pointer sa queue épaisse et couverte d'une capote contre ma rondelle.Sans préambule, il me prit d'un coup et s'enfonça d'un coup en moi jusqu'aux couilles.

             Je relevai la tete en criant sous cet assaut brutal quand un autre homme en profita pour ficher sa queue raide dans ma bouche.Hugo fut lui aussi bien vite cerné de bites avides de trous .Chacun passait d'une bouche à l'autre puis d'un trou à un autre sans ménagement.Une véritable tournante commençait.

 

              En fixant Hugo, je le sentais dans le meme état d'esprit que moi.A savoir moitié excité de cette expérience nouvelle, et moitié anxieux de la suite des évenements,tellement nous servions de jouets.

             Ophélie n'était pas mieux lotie puisque plusieurs couples s'accupaient maintenant de ses orifices.Hommes et femmes se faisaient lécher, sucer, la prenaient à l'arrière comme à l'avant, lui triturant sa mamelle pendante avec délectation.

 

           Mais quel pied tout de meme! Quelle extase incroyable!

 

          Savourant elle aussi chaque instant, elle semblait tout comme nous connaitre une jouissance intérieure exceptionnelle par ces subtils sévices.

          Les uns après les autres, et à tour de role, les invités nous présentaient leur sexe erigé devant notre bouche pour que nous les suçions.Parfois meme deux bites étaient engoufrées dans mon orificr bucal.Quand ils estimaient etre suffisament excités, ils se retiraient pour enfiler un preservatif alors qu'un autre prenait la place.Le premier se plaçait alors soit derrière Hugo soit derrière moi et plongeait son dard au plus profond de mon intimité.Me limant les fesses souvent avec rage. Quelques claques sur les fesses accompagnaient parfois le mouvement, voire quelques griffures,zébrant mon dos, mes hanches ou mes cuisses.

            Mon corps entier rougissait sous l'effort et devenait de plus en plus endolori.Mes machoires me faisaient mal à force de sucer et mon cul était en feu sous les coups de boutoirs incessants.

            Hugo et Ophélie paraissaient dans ce meme état pitoyable d'objets de soumission, sources de plaisir et de dépravation pour tous ces hommes et ces femmes excités.

  

           Ce petit jeu pervers dura au moins deux longues heures , jusqu'à ce que tous les invités eurent jouis, d'une façon ou d'une autre.Alors , repus et assoifés, ils se calmèrent et reprirent leurs discutions et leurs rires autour de nouvelles coupes de champagne.Tous désormais nus comme des vers.

        Bien sur il n'était plus possible pour nous de reprendre notre role de serveurs et notre employeur nous autorisa à aller prendre une nouvelle douche.

 

            Trempés de sueur, le corps entier en ébulition,nous nous trainames litteralement sous les regards satisfaits de tous vers la douche où nous savourames les bienfaits de l'eau tiède.

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

Calendrier

Février 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés