Jeudi 4 août 4 04 /08 /Août 19:02

   Plongé dans un demi sommeil,j'étais allongé en chien de fusil, toujours nu et entravé quand un bruit de porte et un flot de lumière m'extirpèrent brusquement de ma torpeur.J'eus à peine le temps de réagir que déjà l'on me tirait sans ménagements sur ma chaine pour m'entrainer jusqu'au centre de la pièce.Là je pus enfin reconnaitre Farid, accompagné de deux beurs lui ressemblant étrangement.Comme ils se parlaient dans leur langue originelle,je ne comprenais pas un traitre mot de ce qu'ils se disaient.                        Bientot l'un d'eux empoigna la chaine pour me trainer à ses pieds.Là je compris son désir et commençais à lécher ses basquettes, méthodiquement.Comme je m'appliquais, un autre tira sur la chaine violement pour que je m'occupe également de ses shoes.                                            Tous trois s'amusèrent ainsi à ce petit jeu qui me désorientait de plus en plus.D'autant qu'ils le faisaient de plus en plus vite, tout en m'insultant dans leur dialecte.                                                                                                                                                                                                                                                          Bientot,alors que je m'appliquais toujours à lustrer leurs pompes, je sentis de petits coups de pieds partout sur mon corps, et de plus en plus fortement, pour m'éduquer encore davantage.Cette véritable correction dura un long moment, me mettant dans un état second, entre l'excitation de leur apartenir, et la peur de leurs sévices à venir.                                                                       Ils retirèrent leurs joggings pour n'etre vétus que de leurs pompes.Ce qui eut pour effet de m'exciter à la vue de ces trois corps sublimes et de ces trois queues commençant à bander.Ils reprirent alors leur petit jeu favori, me tirant de l'un à l'autre, mais cette fois pour que je m'occupe de leur sexe.Et tout naturellement, pendant que j'en suçais un, les deux autres s'amusaient toujours à me frapper de leurs pieds ou de leurs mains fermes.                                            J'étais étourdis,fatigué et le souffle coupé par leurs agissements, mais dans un tel état d'excitation intense,me laissant aller à n'etre que leur jouet docile, leur animal domestique et souffre-douleur.                        Ils finirent par me faire mettre à 4 pattes, et pendant que je léchai les couilles de mon maitre, un autre m'écarta les fesses pour découvrir ma rondelle.Là il cracha dessus et y introduit aussitot son majeur.                                     Je me cambrai en guise d'encouragement et il me lima le trou de son doigt.Mais son complice lui ota vite la main pour y présenter sa queue raide et sans préambule, vint se ficher au plus profond de moi.Là il commença de brusques à-coups  pour me baiser rudement,me collant le visage à chacun de ses vas-et-vients contre la queue ou le ventre de mon maitre.     

 

        Lorsqu'il se retira, ce fut pour laisser la place à son copain qui vint se glisser à son tour en moi et reprendre ainsi la cadence infernale des à-coups.En prime il s'amusait à me claquer violemment les fesses pour les faire rougir.

       J'étais ruisselant de sueur,dégageant une odeur forte due aux différents mélanges de la soirée, mais je restais en extase de voir à quel point ces trois là semblaient prendre leur pied.

 

            Bientot Farid voulu gouter à son tour à mon intérieur.Il me saisit alors la tete avant de me cracher à la face une nouvelle fois, puis vint se placer derriere moi pour baiser à son tour ce petit cul offert.

           Pendant que l'un des deux autres me claquait toujours les fesses rougies, ou allait triturer mes tétons pointés, l'autre me présenta sa croupe pour que je m'occupe également de sa rondelle excitée avec ma langue.Ils échangèrent ainsi leur poste pendant un long moment,retenat ainsi au maximum leur plaisir et leur jouissance.

       M'enculant à tour de role,ou me présentant leur cul, leurs couilles ou leur membre raide et odorant.J'avais l'impression que ça durait pendant des heures tellement je subissais leurs assauts de toute part.

 

       Mon maitre décréta finalement la fin du jeu. Me placant alors face à eux trois,le visage bien offert et la bouche entrouverte. ILs se branlèrent alors frénétiquement pour éjaculer sur ma langue, mon visage ou mon torse, avant d'étaler copieusement leur sperme sur ma gueule de chien docile.                                                       

 

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

Calendrier

Janvier 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés