Jeudi 21 avril 4 21 /04 /Avr 08:47

             L'excitation passée,Farid m'ordonna de ne pas bouger le temps qu'il raccompagne à leurs voitures les cinq hommes.Je restai donc là, tout penaud,sale et honteux de mon état, mais malgré tout assez fier de ma prestation.

 

                       -Leve toi et suis moi, me cria -t-il une fois seul

                       - Oui maitre

 

               Alors il me promena docilement pendant quelques centaines de mètres jusqu'à une mare où les animaux de la foret semblaient venir s'abreuver.Au pied de l'eau les piétinements des bêtes avaient laissé de la gadoue sur au moins vingt à trente centimètres.

                       -Puisque tu aimes patauger, vautre toi là, lope!

               

                  J'avançai prudemment vers le bord.

                        -Plus vite que ça !Allez à plat ventre et rampe!   beugla-t-il

 

              Je me laissai alors tomber dans la boue, voire la vase tellement celle-ci était liquide.

               Je sentais mon corps s'enfoncer de lui même et avançai une main après l'autre difficilement dans cette pataugeoire immonde.Bientôt je fus recouvert d'une couche de cette vase des pieds jusqu'au cou:

                     -Bien! Maintenant prends cette merde dans tes mains pour te l'appliquer sur le visage en un joli masque!

            Obéissant, je saisis de grosses poignées de vase que j'appliquai soigneusement partout sur ma face.Curieusement, plus j'étais recouvert de cette boue et plus je me sentais bien, voire de nouveau excité.

            Après plusieurs minutes de ce petit jeu, mon maitre décréta la fin de l'exercice et m'ordonna de me laver.Je dus alors , non sans mal, me débarasser au plus vite de toutes les saletés qui me maculaient en me servant uniquement de l'eau de la mare.Ce qui prit un temps assez long , je dois bien l'avouer, mais Farid semblait aprécier me regarder me débattre ainsi pour me nettoyer,à la lueur de la lune heureusement tres éclairante ce soir là.

              Une fois ma toilette terminée, il me traina littéralement jusqu'à sa voiture et me tendit une serviette pour me sécher.

                   Alors il me fit mettre à genou face à lui , mains sur la nuque, et tendis son portable pour me faire admirer tous les clichés qu'il avait pris auparavent:

                          -Tu vois petit batard, tu es désormais à moi !Et si tu ne veux pas que ces photos circulent ,il te faudra

                                          obéir à mes ordres!D'autant plus qu'ayant toutes tes affaires, je sais où tu habites, ainsi que

                                          tes parents!............

 

                    Je compris alors mais trop tard mon erreur de lui avoir laissé mes papiers.Je devenais dès lors véritablement son jouet et son objet sexuel.

 

                     Lorsqu'il me ramena jusqu'à ma voiture après m'avoir autorisé à me revetir, le trajet se passa dans un silence religieux mais ma tête cojitait au maximum.Un mélange d'excitation et d'effroi à l'idée que désormais il possédait une réelle emprise sur mon destin!

 

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

Calendrier

Janvier 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés