Samedi 22 mai 6 22 /05 /Mai 10:06

         Repensant à toutes mes aventures estivales, je sentis ma queue se dresser

dans mon boxer et ne pus m'empecher d'y mettre ma main à l'intérieur.

          Une formidable envie naquit alors en moi.Je me redressai pour constater que

nous étions très peu nombreux dans le wagon:Juste un couple à quelques sièges

de moi, et plusieurs autres personnes plus à l'avant encore.J'en fus si excité que

j'ouvris mon jean pour sortir ma queue et commencer à la caresser.Au bout de

quelques minutes je degraffai un à un les boutons de ma chemisette pour découvrir

au maximum mon torse.

        A l'instant où nous traversions en ralentissant mais sans arrèt prevu une petite

gare de campagne, je vis une petite poignée de personnes sur les quais attendant

un prochain train certainement et ne pus m'empecher de continuer mon effeuillage.

   J'ouvris au maximum ma chemise, jusqu'à montrer pratiquement mes épaules

nues , et descendis jean et boxer jusqu'aux chevilles.

         De m'exhiber ainsi nu face à un pseudo public inconnu m'excita d'une telle force

que je me relevai légèrement pour ètre sùr que certains me verraient.

       Le train reprit de la vitesse et je me recalai dans mon siège sans pour autant me

revètir.Tout en me caressant et me branlant sans vergogne, je jetai de temps en temps

un oeil vers les autres passagers et vers les portes, guettant l'arrivée inoportune d'un

controleur. Je craignais cette venue autant que je la souhaitais presque,tellement mon

désir d'exhibition était intense.

      Le soleil chauffait ma peau dejà moite de plaisir et, de ma main libre, je me caressai

le ventre pour descendre jusqu'à mes couilles pleines.Je continuai et glissai , tout en

écartant les cuisses au maximum, vers mes fesses et mon petit trou.Il était déjà bien

trempé de sueur et d'excitation ,à tel point que mon majeur vint se glisser à l'intérieur

sans problèmes.Je me retins de gémir trop fort tellement je me sentais bien là,à me

masturber la queue et le cul à la quasi- vue de tous, dans ce train, face au soleil.

    Très vite j'adoptai un rythme soutenu entre mes caresses et les secousses du train

et sentis l'extase monter en moi.J'accelerai le mouvement , repensant à Manu , et me

disant qu'il serait fier de moi s'il me voyait ainsi.

            Je finis par me mordre la lèvre pour ne pas crier au moment où j'éjaculai sans

retenue sur mon ventreet mon torse.Quelques jets attérirent meme sur mes lèvres ,que

je récupérai vivement de ma langue désormais habile.

             Je restai ainsi quelques secondes pour me remettre de cette émotion et sortis

un paquet de kleenex pour oter tout ce que je n'avais pas déjà déguster de mes doigts.

            C'est au moment où, après m'etre revétu, je vis la porte du wagon s'ouvrir:

            

                        - Billet s'il vous plait!!!!!!!!!!!!!

Par floboy
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

Calendrier

Janvier 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés